Accueil du site » DIEUDONNE ET LE COMPLOT

DIEUDONNE ET LE COMPLOT

Sans porter aucun jugement ni sur l’homme ni sur l’affaire, au moins peut-on proposer une analyse du phénomène qui défraie la chronique depuis quelque temps.

Récemment, à la télévision, le président de la LICRA, Me Jacubowicz, rappelait l’historique d’une dérive. Dieudonné M’Bala M’Bala a formé un beau jour le projet de monter la production d’un film. Il a échoué. C’est à partir de cet incident qu’il a commencé à s’en prendre aux Juifs, jusqu’aux excès qui lui ont valu la récente interdiction de ses spectacles.

Avec ces seuls éléments, l’AO peut proposer une explication.

De toute évidence, au vu de sa réaction à l’incident, Dieudonné l’a ressenti comme une blessure narcissique. Qu’est-ce à dire ?

Il apparaît que Dieudonné ne pense et ne réagit pas comme un Adulte en fonction du réel mais comme un Comparse en fonction de son Désir, autrement dit qu’il ne se situe pas dans le cadre de la Loi mais à l’intérieur du Système : il n’est pas dans le réalisme et la lucidité, mais dans la croyance et le Mythe. L’Adulte admet que tout projet ne puisse aboutir, surtout ceux qui impliquent des sommes importantes, même s’il juge pour ce qu’elles valent les raisons qui poussent les intéressés à refuser le financement. Le Comparse quant à lui, tout à son Désir (« C’est moi le meilleur !»), considère que son projet, quel qu’il soit, est non seulement intéressant mais le meilleur de tous, qu’il est la preuve même de l’excellence de celui qui l’a conçu. Dès lors, si ce projet échoue, loin de se rappeler lui-même au principe de réalité, et plus loin encore de se dire que ce projet n’était peut-être pas convaincant, le Comparse en rejette immédiatement la faute sur Autrui. Persuadé d’être le meilleur (c’est en quoi il est le Croyant), il se voit du même coup entouré de médiocres, et il s’imagine que ce sont ces médiocres qui se sont ligués pour faire échouer un projet dont l’excellence humiliait leur propre médiocrité. C’est le fantasme du complot tel qu’il ne peut que sévir massivement dans l’épaisseur du Système. En l’occurrence, comme, culturellement, dès qu’il y a fantasme de complot, la communauté incriminée est celle des Juifs, Dieudonné n’est pas allé chercher plus loin pour trouver son coupable – tant il est vrai que le Comparse, aussi fort qu’il délire, n’a aucune imagination.

Et voilà comment peut s’expliquer la dérive antisémite de Dieudonné.

Et toi, n’as-tu pas, ici ou là, des soupçons qui t’encombrent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *